La DNL s'étend


Les collégiens de 3ème Turquoise avec Mme Breteau et M. Canto.

La DNL s'étend


Article Ouest France - 23/11/2015

À Saint-Gabriel, les collégiens de 3e Turquoise suivent une partie de leurs cours en anglais. Un dispositif novateur, qui avait déjà commencé l'an dernier pendant l'éducation physique.

L'initiative

Anne-Florence Breteau, professeure d'histoire-géographie à Saint-Gabriel, et Alexis Canto, professeur d'EPS (Éducation physique et sportive), enseignent en anglais leur discipline. C'est un dispositif novateur mis en place à la rentrée. Il a déjà commencé, l'an dernier, avec l'enseignement de l'EPS en anglais, dès la 4e, par Alexis Canto.
Cette année, avec une classe de 3e, ont été ajouté l'histoire-géographie avec Anne-Florence Breteau, la musique, les mathématiques et les sciences physiques avec des professeurs ayant ou préparant une certification complémentaire en anglais. « Le but est l'enseignement en anglais d'une discipline non linguistique validée par le rectorat pour tous les élèves sans aucune sélection », expliquent Anne-Florence Breteau et Alexis Canto.

Des échanges par Skype

La réforme des collèges veut faire travailler ensemble les professeurs et croiser les compétences et disciplines. « C'est dans cet esprit que la classe de 3e Turquoise s'est constituée autour de ce projet, avec 29 élèves. Ils sont tous motivés et volontaires, indique le professeur de sport. Pour mener à bien cette action, une heure supplémentaire était nécessaire. De 13 h à 14 h, le jeudi, je travaille avec Anne-Florence pour mener des projets sur une thématique européenne. »
En début d'année, la Maison de l'Europe est intervenue en anglais. Dernièrement, par Skype, un échange a eu lieu avec des élèves du même âge d'un collège londonnien. Les jeunes ont travaillé sur un jeu commun, avec une demande de compréhension mutuelle dans la langue de l'autre. « Cela crée des liens avec d'autres élèves du même âge et d'autres cultures en Europe », assure Anne-Florence Breteau.

Un périple en Belgique et aux Pays-Bas

La concrétisation de ce projet prendra effet en avril avec les élèves germanisants. Un voyage sera organisé à Bruxelles, en Belgique, puis à Amsterdam, aux Pays-Bas. Le retour se fera par le Mémorial de Caen (Calvados).
Alexis Canto met en avant « la démarche participative des élèves, qui construisent déjà leur carnet de bord du périple avec la préparation d'animations sur place ».
« Cette pratique pluridisciplinaire est une chance qui nous permet d'asseoir les changements à venir avec la réforme des collèges », conclut la professeure d'histoire-géographie.

 
Vous êtes ici :